Sud Ouest du 9 mars 2020

Sud Ouest du 9 mars 2020

Sud Ouest – lundi 9 mars 2020

BASKET-BALL N3M (18e J.)

Laborieux les Poudriers

SAINT-MÉDARD -ROCHE VENDÉE

Saint-Médard-en-Jalles . . .72 Roche Vendée . . . . . . . . . . . . .65
Lieu Saint-Médard-en-Jalles. Spectateurs 110.

Quart-temps 29-16, 12-17, 13-18, 18-14.

Arbitres M. Hamdi et Mme Dégot.

Mi-temps 41-33.

Saint-Médard-en-Jalles

24 paniers dont 9 à trois points; 15 lancers francs; 24 fautes ; un joueur éliminé: Ballade (36e).
Les points: Kouloumba (12), Caille (14), Darrigand (17), Ballade (9), Beesley (8) puis Croci (7),
Le Prado (3), Fautrat (2)

Roche Vendée

25 paniers dont 9 à trois points; 6 lancers francs; 21 fautes.
Les points : Boulin (2), Kimoto (23), El Bakkouche (9), Koffi (10), Chaigneau (10) puis Pannetier
(3), Mendes Landim (4), Clouvel (4)


La douzième victoire des Poudriers a été acquise dans la douleur et l’angoisse face à la lanterne rouge, Roche Vendée. « C’est un succès laborieux. Ils sont arrivés sans leur grand (Malick Badiane, Ndlr) et, inconsciemment, on s’est dit que ce serait facile. Nous tuons quasiment le match au premier quart-temps (29-16) et ensuite nous baissons de rythme, »
confessait Cédric Beesley, le capitaine d’une équipe saint-médardaise qui menait de 19 unités à l’entame du deuxième quart-temps (35-16 ; 12e).

À cet instant, ça était le clap de fin d’un jeu d’attaques rapides, rendu possible grâce à une défense appliquée. Le jeu de passes s’est étiolé, le rideau est tombé sur la performance collective pour faire place au jeu du je joue donc je suis. Toutefois, le basket reste un sport d’équipe où tout le monde défend et marque ensemble. C’est ce qu’a dû faire comprendre Williams Zonzon à son  collectif. La Roche Vendée qui jusque-là assemblait une somme d’individualités a soudé quelques liens collectifs. Et, surtout, une grosse envie de quitter la dernière place du classement. Les visiteurs sont revenus à un point de leurs hôtes (43-42 ; 23e) après la pause.

Toutefois, les Vendéens n’ont jamais pris les commandes du match. Il y avait toujours une action individuelle ou un shoot primé pour garder le SMB à flot. La chance aussi. Car, les Yonnais ont manqué d’adresse sur la ligne de réparation (1/8 lancers francs) dans les derniers instants (64-58 ; 35e) et l’occasion de voir leurs efforts récompensés.

La déconcentration et le  laisser-aller ont failli être fatals aux Poudriers. « C’est inconscient mais il faut tenir compte de ça pour être capables de proposer le même engagement que lors des matches à enjeu, » prévient Cédric Beesley dont le collectif conserve sa troisième place. «Certes. Cependant, nous nous sommes fait un peu peur. Il reste quatre journées, il faut que nous essayions de nous faire plaisir jusqu’à la fin, » lance le numéro 11 qui a clos la marque avec un tir primé et deux lancers francs alors que Roche Vendée était revenu à deux points (67-65 ; à 50 » du buzzer).

Laisser un commentaire